La Slow Cosmétique : j’me démaquille.

Pour mon anniversaire, mes parents m’ont offert un chouette livre sur les cosmétiques au naturel. Même si j’adore faire les magasins et consommer, faut l’avouer, je suis avide de conseils pour vivre plus sainement. C’est ici le cas de ce bouquin, écrit par Julien KAIBECK. Il nous explique combien nous sommes manipulées par le marketing cosmétique, aveuglées par toutes ces crèmes toujours plus miraculeuses que les précédentes. Il nous apprend à déchiffrer l’étiquette d’un produit, à connaître les ingrédients agressifs, ceux dangereux à long terme pour notre peau, ceux néfastes pour l’environnement ou pire encore ceux nocifs pour nous ET pour la planète. Il nous aide à trouver une alternative naturelle, qu’elle soit “bio” ou homemade.

IMG_2167

À l’instar du mouvement SLOW FOOD initié au début des années 80 qui condamne l’industrie fast-food, la malbouffe et prône les aliments du terroir, le mouvement SLOW COSMÉTIQUE nous alerte sur la toxicité potentielle de beaucoup d’ingrédients chimiques contenus dans les produits de beauté.

L’auteur aborde tous les types de produits, du “simple” savon au vernis, en passant par les crèmes, laits, sérums et compagnie.

Je n’ai pas encore totalement adopté cette nouvelle conduite et je ne l’adopterai sûrement jamais totalement mais il y a certains gestes qui méritent d’être repensés^^. Je vous ferai part de chaque nouvelle étape vers cette cosmétique plus slow.

J’ai ainsi commencé par la base : le démaquillage du soir. Ayant terminé toutes mes vieilles lotions, je me suis lancée dans un démaquillage “à la japonaise” comme l’explique l’auteur. Un protocole appelé “layering” ou “technique du Millefeuille”, à savoir un nettoyage par étapes.

Sur la photo, de gauche à droite :

IMG_2169

  1. Démaquillage à l’huile : bon nombre d’entre vous ne le savent peut-être pas mais de l’huile, rien que de l’huile, ça démaquille très bien! Maintenant, il est vrai que je ne me maquille pas beaucoup donc ça s’enlève facilement mais selon Julien Kaibeck, l’huile vient à bout des maquillages les plus tenaces, même le waterproof. Huiles les moins chères : amande douce, noyau d’abricot, olive, noisette (entre autres). Soit on émulsionne l’huile du bout des doigts partout sur le visage et on rince avec une serviette humide, soit on applique l’huile avec un coton humide.
  2. Savon : la plupart des savons trouvés en grande surface sont trop agressifs pour le visage ( même le savon d’Alep). Il faut privilégier les savons surgras qui sont fabriqués selon la méthode de saponification à froid. Le mieux est de chercher en pharmacie ou magasin bio. Ici, il s’agit d’un savon surgras au lait d’ânesse des Ânes d’Autan, cadeau d’annif de ma soeur ^^.
  3. Hydrolat : il s’agit tout simplement d’une eau florale, c’est-à-dire très légèrement chargée en huile essentielle. Ici, c’est de l’eau d’Hamamélys, idéale pour les peaux fragiles qui ont tendance à rougir facilement.
  4. Hydratation : on utilise un lait ( facilement réalisable à la maison, j’en parlerai une autre fois) ou une huile hydratante non grasse. J’utilise pour ma part l’huile de rose musquée. Elle est trop géniale, laisse la peau toute douce, ne sent pas mauvais ( oui je te vise l’huile d’argan qui pue la merde) et ouf! ne laisse pas la peau grasse.
  5. Soin : on essaie de trouver une crème avec le moins possible d’ingrédients maléfiques ^^. Ici, la deuxième partie du cadeau de ma soeur : la crème au lait d’ânesse des Ânes d’Autan également!

 

Bon, je sais, ça paraît un peu laborieux comme nettoyage mais en fait ça va super vite! Et puis, vous n’êtes pas obligées de tout faire, rien que se démaquiller à l’huile c’est déjà bien et super bon pour la peau!

Je vous souhaite un super week-end!

 

 

6 Comments

  • Laura CREMER
    janvier 18, 2014 8:58

    Merci pour cet article ! Comme toi, je vais d’abord finir mon stock (pour l’instant j’alterne entre mon savon d’Alep – je ne savais pas qu’on le considérait comme “mauvais”, en plus je prend le plus fort, c’est à dire avec le moins de laurier, vu que j’ai une peau résistante!- et mon gel nettoyant nuxe -again!-). Mais j’ai déjà pris l’habitude de terminer par me mettre un peu d’eau de rose à la toute fin sur le visage, et de bleuet sur les yeux ! J’irai ensuite en magasin bio voir tout ça ! Par contre, question : tu mets l’huile de rose musquée et puis encore le soin ?????

  • Laura CREMER
    janvier 18, 2014 9:00

    (au sens où ça fait deux fois l’hydratation non?)

    Et que préconise tu pour le matin ???

    • claudia
      janvier 18, 2014 11:49

      De rien! Le savon d’alep est parfait pour le corps mais oui, il est à éviter sur le visage. Sinon, oui je mets l’huile +la crème car il faut hydrater puis mettre un soin. Mais j’avoue que la crème que j’utilise est plus un lait hydratant qu’un soin donc ça fait en effet un peu double emploi. L’idéal est de trouver soin bio du style anti-rides. Ou alors on se contente d’hydrater, c’est déjà bien!

  • Laura CREMER
    janvier 19, 2014 12:55

    Hum donc quand tu penses à moi, le soin qui te vient à l’esprit c’est… un anti-rides !!!!! Grrrrrrrrrrrr ! Vais mettre ça sur le compte des hormones de grossesse :p Blague à part, avant d’avoir un bb quand je demandais des échantillons en pharmacie, on me donnait des trucs contre l’acné ; maintenant on me donne de l’anti-cernes et de l’anti-rides, genre “Welcom dans la mummy team!”

    • claudia
      janvier 21, 2014 4:09

      Haha! Mais non tu n’as absolument aucune ride! Seulement comme l’expression le dit très bien :mieux vaut prévenir que guérir! ( ouf, je m’en suis bien sortie je pense :p) Bon, faut quand même se faire à l’idée qu’un bébé, ça marque… hum 🙂 gros bisous jolie brune au teint de rêve

  • Laura CREMER
    janvier 23, 2014 7:48

    c’est clair, j’ai l’impression d’avoir pris dix ans :p vivement demain qu’on recharge mes batteries à coups de glace et d’achats au magasin bio 🙂

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.