Maybe we should love somebody.

Maybe we should love somebody.

 

If war is holy and sex is obscene
We’ve got it twisted in this lucid dream
Baptized in boundaries, schooled in sin
Divided by difference, sexuality and skin
Oh, so we can hate each other and fear each other
We can build these walls between each other
Baby, blow by blow and brick by brick
Keep yourself locked in, yourself locked in
Yeah, we can hate each other and fear each other
We can build these walls between each other
Baby, blow by blow and brick by brick
Keep yourself locked in, yourself locked
Oh, maybe we should love somebody
Oh, maybe we could care a little more
So maybe we should love somebody
Instead of polishing the bombs of holy war
What if sex was holy and war was obscene
And it wasn’t twisted, what a wonderful dream
Living for love, unafraid of the end
Forgiveness is the only real revenge
Oh, so we can heal each other and fill each other
We can break these walls between each other
Baby, blow by blow and brick by brick
Keep yourself open, yourself open
Yeah, we can heal each other and fill each other
We can break these walls between each other
Baby, blow by blow and brick by brick
Keep yourself open, you’re open
So maybe we should love somebody
Maybe we could care a little more
So maybe we should love somebody
Instead of polishing the bombs of holy war
What if love is holy and hate obscene
We should give life to this beautiful dream
‘Cause peace and love ain’t so far
If we nurse our wounds before they scar
Nurse our wounds before they scar

 

En ce moment, je peins les murs de notre nouvelle maison. Et j’adore ça. Voir petit à petit notre rêve commun prendre forme. Imaginer tous les bonheurs que nous vivrons entre ces murs blancs. Et les malheurs aussi, mais que nous traverserons ensemble. En ce moment, j’écoute de la musique en peignant. Et CETTE chanson est MA préférée. J’aime Alicia Keys de tout mon cœur. J’aime sa voix et j’aime sa personne. Grâce à mon beau-frère, j’ai eu la chance d’aller la voir en concert il y a quelques années et j’ai été touchée par sa gentillesse, sa beauté naturelle, son talent, sa douceur et ses mots au public. Sa chanson que je partage aujourd’hui sur le blog me fait pleurer à chaque fois. Elle me transcende. Me donne envie d’aimer encore plus. Et de pleurer encore plus pour toutes les stupidités que l’être humain s’applique à mettre en place. La fierté de l’un à construire les missiles les plus performants de la planète. La colère de l’autre qui n’arrive pas à soumettre l’un. Les escalades de violences, verbale et physique. Tous ces gens qui se sentent obligés d’haïr l’autre, celui qu’ils ne connaissent même pas. Tous ces gens qui ont ce besoin de contrôler l’autre. Tous ces gens qui se sentent menacés par l’étranger. Qui refusent de l’accueillir mais qui « volent » indirectement et en toute légalité les richesses de son pays.

Dans mon livre, « manuel pour une conscience supérieure », l’auteur nous explique que nous sommes souvent prisonniers de notre conscience inférieure. Notre bio-ordinateur suit des programmes appris durant les premières années de notre vie. Ces programmes sont des aliénations qui déclenchent des réponses émotionnelles désagréables. Ils nous mettent dans un état d’agitation désordonné lorsque le monde autour de nous ne correspond pas aux schémas déjà programmés dans ce mental inférieur. Pour se libérer, nous devons transformer ces aliénations en préférences. Nous devons dépasser ces aliénations car ce n’est pas nous en tant qu’être vivant. Ce sont juste des pensées qui peuvent déclencher des actes atroces. Et ces aliénations ne nous rendront JAMAIS véritablement heureux. Nous jouirons de « bonheurs » momentanés mais qui, une fois évaporés, laisseront un grand vide et un besoin d’avoir plus.

Nous avons sept centres de conscience. Les trois premiers sont les centres inférieurs, celui de Sécurité, celui de Sensation et celui de Pouvoir. Les quatre autres sont ceux que nous devons tenter d’atteindre ( Amour, Abondance, Conscience-Témoin et Conscience Cosmique). Les premiers nous maintiennent dans un état constant d’angoisse quand on ne sent pas en sécurité, de frustration quand on ne ressent pas du plaisir à tout-va et de colère quand on n’arrive pas à dominer l’autre. Les personnes autour de nous deviennent des menaces constantes face à nos besoins de sécurité, de sensation et de pouvoir. Des menaces que nous repousserons ou des objets que nous utiliserons pour arriver à nos fins. Nous sommes dans une relation sujet-objet. Nous devons arriver à une relation sujet-sujet.

Nous pouvons préférer certaines choses. Mais nous ne pouvons pas en faire une aliénation. Car si nous n’atteignons pas l’objectif, nous devenons malheureux. Alors que si il s’agit d’une préférence, nous ne souffrirons pas ne pas l’avoir. Parce que tout ce qui compte au final, c’est l’Amour. Cela peut paraître cul-cul mais c’est tellement vrai. Si TOUT le monde apprenait à aimer inconditionnellement l’autre et soi-même, tout irait vraiment mieux. Pourquoi est-ce si difficile ? Pourquoi faut-il toujours se sentir visé? Prendre les choses personnellement? Vouloir absolument ce que son bio-ordinateur réclame. Je vois déjà avec William qu’il peut se mettre dans un état terrible lorsque qu’un désir n’est pas satisfait. Et cela me rend triste car je sais que ça risque de le rendre malheureux bien des fois. Je le sais parce que je le vis souvent. Et que c’est notre exemple que nos enfants suivent. Cela sera un travail de longue haleine que d’apprendre à préférer et non exiger. D’apprendre à aimer sans conditions. D’apprendre comme le dit parfaitement Alicia Keys à pardonner, car c’est la seule vraie revanche.

Je commence à prendre conscience de mes aliénations et j’arrive petit à petit à sortir de moi-même pour les observer, comme des pensées parasitaires qui gravitent autour de moi, Moi, cette âme absolument identique à toutes les autres mais dans une enveloppe différente.

Prenez le temps de lire les belles paroles de cette merveilleuse chanson.

Et pour illustrer tout cela, je vous mets des photos d’une soirée que nous avons passée à la plage en Espagne cet été avec la famille. J’adore voir tous ces jeunes esprits courir librement sur le sable, sauter, rire et profiter de l’instant présent. Je les aime tellement. Inconditionnellement! C’est déjà ça ^^


espagne-vacances-platja-daro-h-et-m-maillot-garcon-cousins-mere-fille-portrait-yeux-bleus-et-verts-sourire-blonde-restaurant-plage-mere-fils

espagne-vacances-platja-daro-h-et-m-maillot-garcon-cousins-mere-fille-portrait-yeux-bleus-et-verts-sourire-blonde-restaurant-plage-mere-fils-crepuscule

espagne-vacances-platja-daro-h-et-m-maillot-garcon-cousins-mere-fille-portrait-yeux-bleus-et-verts-sourire-blonde-restaurant-plage-mere-fils-crepuscule-courir-dans-le-sabe

espagne-vacances-platja-daro-h-et-m-maillot-garcon-cousins-mere-fille-portrait-yeux-bleus-et-verts-sourire-blonde-restaurant-plage-mere-fils-crepuscule-courir-dans-le-sabe-break-dance

espagne-vacances-platja-daro-h-et-m-maillot-garcon-cousins-mere-fille-portrait-yeux-bleus-et-verts-sourire-blonde-restaurant-plage-mere-fils-crepuscule-courir-dans-le-sabe-break-dance-gym

espagne-vacances-platja-daro-h-et-m-maillot-garcon-cousins-mere-fille-portrait-yeux-bleus-et-verts-sourire-blonde-restaurant-plage-robe-blanche-dentelle-carre-plongeant

espagne-vacances-platja-daro-h-et-m-maillot-garcon-cousins-mere-fille-portrait-yeux-bleus-et-verts-sourire-blonde-restaurant-portrait-noir-et-blanc-belle-maman

espagne-vacances-platja-daro-h-et-m-maillot-garcon-cousins-pere-fils-dos-mer-plage

profil-maripopee-cheveux-blonds-carre-plongeant-restaurant-plage-vacances-espagne-platja-d-aro

espagne-vacances-platja-daro-h-et-m-maillot-garcon

espagne-vacances-platja-daro-h-et-m-maillot-garcon-cousins-mere-fille-portrait-yeux-bleus-et-verts-sourire-blonde

espagne-vacances-platja-daro-h-et-m-maillot-garcon-cousins-mere-fille-portrait-yeux-bleus-et-verts-sourire-blonde-restaurant-mere-fils-amour-enlacer-embrasser-robe-blanche-dentelle

espagne-vacances-platja-daro-h-et-m-maillot-garcon-cousins-mere-fille-portrait-yeux-bleus-et-verts-sourire-blonde-restaurant-plage-crepuscule-arthur

espagne-vacances-platja-daro-h-et-m-maillot-garcon-cousins-mere-fille-portrait-yeux-bleus-et-verts-sourire-blonde-restaurant-plage-crepuscule-beau-frere

espagne-vacances-platja-daro-h-et-m-maillot-garcon-cousins-mere-fille-portrait-yeux-bleus-et-verts-sourire-blonde-restaurant-plage-crepuscule-courir-dans-le-sabe-break-dance-gym-maillot-palmiers

espagne-vacances-platja-daro-h-et-m-maillot-garcon-cousins-mere-fille-portrait-yeux-bleus-et-verts-sourire-blonde-restaurant-plage-crepuscule-courir-dans-le-sable-bouteille-eau-enfant

espagne-vacances-platja-daro-h-et-m-maillot-garcon-cousins-mere-fille-portrait-yeux-bleus-et-verts-sourire-blonde-restaurant-plage-crepuscule-grand-pere-petit-fils

espagne-vacances-platja-daro-h-et-m-maillot-garcon-cousins-mere-fille-portrait-yeux-bleus-et-verts-sourire-blonde-restaurant-plage-crepuscule-jack

« Keep yourself open, you’re open. »

1 Comment

  • Emilie
    octobre 12, 2017 4:02

    Tes posts sont toujours aussi splendides et porteurs de sens. Merci pour ces mots, ces photos. Tu es un vrai plaisir à lire. Je te fais d’énormes bisous ! Prenez soin de vous ❤

Leave a Reply

Qu'en pensez-vous?